Ovni au théâtre de la Tempête

OVNI

Texte : Ivan Viripaev

Mise en scène : Éléonore Jonquez

Auteur, metteur en scène, acteur, scénariste, réalisateur, né en 1974 à Irkoutsk (Sibérie), Ivan Viripaev a bien des talents. Son écriture singulière lui a permis de se faire connaître en France, avec “Illusions”  dans une en mise en scène de Galin Staev et “Les enivrés”, une pièce sous la direction de Clément Poirée. Viripaev revient au Théâtre de la Tempête avec “Ovni”, une pièce qui surprend par sa poésie alors que les pièces précédentes racontaient la violence, la déchéance mais aussi le carnavalesque qui inversait toutes les valeurs. Éléonore Jonquez en assure une mise en scène tout en finesse et servie par une scénographie de Natacha Markoff qui l’est tout autant. Nous voilà partis loin, vers le cosmos qui nous habite. 

Ovnis ou les fils de l’invisible 

Dix personnes ont eu, disent-ils, un contact, à un moment précis de leur vie, avec quelque chose ou quelqu’un qui s’apparente, selon les histoires, à des extra-terrestres, au cosmos ou même à Dieu. Une force transcendante, affirment-ils, dont la rencontre a modifié absolument et irrévocablement leur rapport au monde et à eux-mêmes. Issus de milieux sociaux et professionnels divers et tous bien ancrés dans leur monde, ils habitent aux quatre coins de la planète. Ivan Viripaev, metteur en scène et écrivain reconnu est venu les interviewer individuellement pour enregistrer cet évènement particulier. Face à lui et à ses questions, avec leurs mots, ils racontent cette rencontre comme un évènement difficile à cerner parfois, mais qui les a profondément touchés et a déplacé leur vision du monde. Le lien entre chaque récit est incontestablement la prise de conscience qui fait suite à l’évènement, le besoin de le raconter suivi du bouleversement intime qu’il entraîne pour chacun… 

Ovni au théâtre de la Tempête
© fabienne rappeneau

Des  récits vrais ? Des faits réels ?…ou des canulars ?

Portés par cinq acteurs (qui incarnent deux rôles chacun), au jeu subtil et sincère, dix univers se dessinent et s’inscrivent dans un espace limité et quelques accessoires sur la scène. Emily arrive, installe son lit et raconte avec beaucoup d’émotion sa rencontre à Ivan Viripaev qui l’interroge. Le ton est chaleureux, Emily est sincère. Artiom, Nick, Hilde, Robert, Jennifer, Matthew, Dieter, Joanna, âgés de 22 à 61 ans, vont se succéder et raconter, à leur tour, leur propre souvenir. La mise en scène nous embarque dès les premiers mots. La voix enregistrée de Viripaev nous propose d’écouter les récits de personnes qui ont été contactées par des aliens, des extra-terrestres ou qui ont vu des ovni.  Sur le plateau, chaque récit est mis en scène de la même façon. Passant le rideau qui délimite l’espace du plateau, chaque personnage s’installe dans son décor, celui où s’est déroulé l’entretien: une salle de bains pour l’une, une cuisine pour un autre et un balcon fleuri pour la troisième…et ainsi jusqu’au dernier. Joanna, la trentaine, femme au foyer, se déplace sur l’ensemble du plateau, dans un décor qui est devenu un appartement dans sa totalité. 

Les premiers récits utilisent les mots “ovni”, “extra-terrestres” “humanoïdes” et sont renforcés entre deux récits par des images sublimes du cosmos ou de la terre vue de l’espace. Une sorte de ronronnement s’installe même, mais sans détourner notre attention et notre envie d’en savoir plus. Petit à petit arrivent les mots “Dieu” ou “foi”…Le décalage surgit dans l’esprit du spectateur qui se trouve intrigué…Où nous conduit-on ? Cette force est-elle réelle ou est-ce une supercherie ? Qu’est ce que nous raconte Viripaev qui nous a pourtant affirmé la véracité des récits ? Sans se départir de leur humour et sans se prendre au sérieux,ces personnes nous dévoilent non pas la réalité d’ovnis, d’extra terrestres de couleur verte mais partagent avec nous un évènement qui finit par exprimer l’intimité des espérances que chacun porte en soi, telle une réalité commune à notre humanité. Et là surgit le vrai sujet. Que partage-t-on en tant qu’humain? De quelle façon surgit l’émotion dans ces partages et quelle empreinte laisse-t-elle ? Qu’appelle-t-on réalité ? 

Chaque récit ouvert dans des espaces intimes de la maison, nous conduit au final à cette maison intérieure et commune à tout humain. Hors des normes religieuses, Viripaev construit ici une forme de spiritualité ouverte à l’autre et qui accueille le monde tel qu’il est. Les récits se sont enchaînés, répondus ou complétés. On a traversé le monde à la rencontre des autres, pourtant le chemin qui se révèle nous a conduit vers un chemin plus secret et difficile à trouver, celui qui mène vers soi. Comme nous le confirme Hilde “Il faut un contact dans ton coeur”, pour y parvenir. Après deux heures de spectacle, la lumière qui revient dans la salle nous révèle la douceur des regards et le sentiment commun d’un voyage partagé qui semble nous avoir ramené, plus sereins et plus ouverts, vers nous-mêmes. Un court instant, avant le brouhaha des fins de spectacle…

OVNI  [création 2022] 

Texte :   Ivan Viripaev
Mise en scène: Éléonore Joncquez 

Traduit du russe par Tania Moguilevskaia et Gilles Morel 
Editions Les Solitaires Intempestifs

Durée estimée: 2 h

  • Scénographie : Natacha Markoff
  • Chorégraphie : Jean-Marc Hoolbecq
  • Vidéo : Antoine Melchior
  • Lumières : Jean-Luc Chanonat
  • Son : Stéphanie Gibert
  • Costumes : Sonia Bosc
  • Régie générale : Cyril Hamès et Louison le Barillier 
Avec : Coralie Russier, Éléonore Joncquez, Patrick Pineau, Vincent Joncquez, Grégoire Didelot 
Du vendredi 8 au dimanche 24 avril 2022 / Du mardi au samedi 20h30 – Dimanche :16h30 


Théâtre de la Tempête–  – Cartoucherie – Route du Champ-de-Manoeuvre 75012 Paris 

Tournée / 17 et 18 mai 2022 – La Comète, scène nationale de Châlons-en-Champagne (51) 

Retour haut de page