La question

Texte : Henri Alleg

Mise en scène : Laurent Meininger 

Porté par Stanislas Nordey dans un jeu d’une sobriété émouvante, “La question” est un témoignage puissant contre la torture. Le texte a été écrit en 1958, dans le plus grand secret par Henri Alleg, alors enfermé à la prison de Barberousse d’Alger. La mise en scène de Laurent Meininger refuse l’émotion facile pour laisser une place totale aux mots, à la lucidité et à la force du combat pour la liberté.    

1958, guerre d’Algérie.

Au rez- de- chaussée, le quartier des condamnés à mort. Ici, les chants sont interdits. Ici c’est le lieu du questionnement et de la torture des opposants à la présence française en Algérie, ceux qui soutiennent le FLN. 

C’est la prison de Barberousse à Alger et c’est là qu’Henri Alleg, journaliste et directeur d’Alger Républicain est conduit pour son soutien au FLN en tant que militant communiste. C’est là qu’il sera détenu secrètement, pendant trois mois, et torturé par des parachutistes de l’armée française. Sur un plateau nu et sombre, dans une mise en scène d’une telle retenue qu’elle finit par accentuer le côté glaçant de la situation, Stanislas Nordey égrène le texte.

Sans rechercher l’émotion, il pousse chaque mot sur un ton totalement neutre. Mesure de l’auteur qui, peut-être pour échapper à la douleur se réfugie et s’appuie sur son rôle de journaliste. Pourtant ici, aucune analyse de la situation politique, juste les mots crus de la torture dans toute leur précision, qui racontent le corps meurtri par la gégène manipulée par Charbonnier, un para inventif qui brutalise chaque partie du corps y compris les parties intimes, l’eau ingurgitée de force qui étouffe et fait suffoquer, les menaces pour casser toute résistance…Le jeu sobre de Nordey raconte la résistance aux questions, au refus de trahir. Dans la description du lieu ou des tortionnaires, surgit une sorte de jeu, voire de match pour tester le niveau de résistance entre les tortionnaires et le torturé. Pour celui-ci, la résistance n’a qu’un seul but: rester fidèle à ses convictions, ne pas céder à l’autoritarisme, reprendre des forces pour le prochain interrogatoire. 

Henri Alleg, un lanceur d’alerte ?

Pour les spectateurs que nous sommes aujourd’hui, le texte d’Alleg né pendant la guerre d’Algérie, dans les années 50, n’a rien perdu de son actualité. Il fait écho aux exactions de certains états qui ont un recours systématique à la torture pour combattre les opposants: Syrie, Irak, Guantanamo, Mexique….Le texte fait ressurgir certaines questions. Comment combattre ? Quelles sont les nouvelles formes d’oppression ? Qu’est-ce qu’un héros ? Un anti-héros ? Jusqu’où est-on capable d’aller pour défendre un idéal ? Que signifie résister ? Comment réagir face a la peur? Face a la douleur physique ? La mise en scène de Laurent Meininger n’autorise aucune échappatoire au texte. Le rideau mobile en fond de scène, la lumière quasi inexistante pendant une grande partie de la pièce, nous enferme dans la prison où chaque bruit recèle un danger potentiel, où la musique devient le moyen de rappeler les cris des torturés que l’on cache.  

“La Question », affirme le metteur en scène, a été pour moi une rencontre saisissante. C’est un texte très fort qui fut longtemps censuré par l’État Français car il dénonce la torture durant la bataille d’Alger”. Considérant Alleg comme un précurseur des lanceurs d’alerte actuels, il réaffirme en montant ce texte l’importance des démocraties dans les temps troubles, présentant cette nécessité comme “un devoir de mémoire “ pour ne pas oublier “. 

La Question : Henri Alleg

Editions de Minuit

Mise en scène : Laurent Meininger 


Avec : Stanislas Nordey 

  • Collaboratrice Mise en scène :  Jeanne François 
  • Scénographie : Nicolas Milhé / Renaud Lagier 
  • Régie Générale : Bruno Bumbolo 
  • Lumière : Renaud Lagier 
  • Son : Mickael Plunian

Vu au Théâtre Des Quartiers d’Ivry/ Manufacture des Œillets  en décembre 2021 

Durée : 1 h 05

Tournée 2022

  • Le Quartz/  Scène Nationale, Brest / Théâtre Du Pays De Morlaix – Du 8 au 10 Mars 2022 
  • Théâtre Le Granit – Scène Nationale, Belfort – Du 17 au 18 Mars 2022 
  • Théâtre 14 – Paris 14ème – Du 22 au 26 Mars 2022 
  • L’archipel, Théâtre De Fouesnant – 29 Mars 2022 
  • Théâtre National De Strasbourg –  Été 2022 
Retour haut de page